Quand je prépare une "vraie" choucroute, j'achète toujours un peu plus de chou fermenté cru. Ne serait-ce que pour le goûter avant de le cuisiner, mais également pour préparer une petite salade bien intéressante.

C'est un met composé de chou coupé finement et soumis à lacto-fermentation dans une saumure naturelle issue par pression du chou émincé  et de sel.  L'origine du mot est à rapporter à Sauerkraut en allemand , littéralement « chou acide », altéré en « chou » et « croute ». En France il dérive du dialecte alsacien alémanique (Sürkrüt) ou alors du dialecte alsacien francique (Sauerkraut) par exemple à Schoenenbourg (la frontière linguistique francique/alémanique passe entre Soultz sous Forêts et Schoenenbourg). Ce mode de préparation du chou viendrait de Chine, où, selon la légende, il aurait été inventé au 3e siècle avant notre ère par les constructeurs de la Grande Muraille pour résister au froid. Elle reste d'ailleurs le principal plat de la province du Heilongjiang dans l’extrême Nord-Est de la Chine. La lacto-fermentation était connue également pour la conservation d'autres légumes par exemple les haricots verts et les navets.

Pour cette petite salade il faut : 300 gr de chou cru, une ciboule (à défaut une échalote et de la ciboulette), de la moutarde à l'ancienne, 2 càs d'huile, 2 càs de vinaigre, une pomme coupée en dés fins, un peu de poivre et quelques graines de cumin (facultatif). Laver la choucroute rapidement à l'eau froide et bien essorer par pression. Mélanger les ingrédients et... consommer, après vérification de l'assaisonnement en sel.

 

Salade de choucroute1  Salade de choucroute2  Salade de choucroute3

Salade de choucroute

 

A accompagner de jambon fumé, ou comme ici de jambon de Bayonne et d'un bon pain bien croustillant. Sans oublier le "demi" ou le "Seidel" l'incontournable bière d'Alsace.