Les premières asperges des Landes sont arrivées en Alsace début avril, en même temps que fleurissaient nos premières violettes avec quasiment un mois de retard sur le calendrier normal. J'en ai profité, en attendant les alsaciennes (les asperges !), pour préparer un velouté avec son carpaccio de pointes à l'huile d'olive. Pour le velouté, cuire les asperges dans de l'eau salée (j'ai gardé les pointes de 5 asperges pour en faire du carpaccio). Dans une autre casserole, cuire 2 pommes de terre coupées en petits dés avec un petit oignon, une gousse d'ail et un cube de bouillon de boeuf. J'ai gardé quelques pointes pour les servir dans le velouté, et coupé le reste avant de mixer le tout avec les pommes de terre. Rectifier l'assaisonnement et ajouter de la crème fraîche.

Servir avec quelques pointes cuites ainsi qu'avec un carpaccio de pointes : émincer à la mandoline les pointes crues réservées, placer sur une assiette, ajouter un peu d'huile d'olive, un peu de fleur de sel et un tour de poivre du moulin. Laisser macérer 1 heure.

Velouté d'asperges2  Velouté d'asperges3  Velouté d'asperges4

Velouté d'asperges1

 

J'ai également servi ce velouté avec quelques fleurs de violettes fraichement cueillies dans le jardin. La violette fait partie de ces fleurs de notre région qui se dégustent crues (comme l'hysope, la bourrache, la capucine, le géranium, le souci ou la pensée... etc)