Voici une recette emblématique de l'Alsace du Nord (Outre-Forêt). Je m'explique : Cette recette a été "inventée" par le cuisinier de Marie LECZINSKA, fille du roi de Pologne Stanislas LECZINSKI, déchu de son royaume et qui habitait à WISSEMBOURG lorsqu'elle fut appelée à VERSAILLES pour devenir la femme de Louis XV et Reine de France. Cette belle Marie aimait la bonne chère, et surtout le vol au vent, spécialité française. Mais le vol au vent était trop grand pour un repas de la reine, son cuisinier prépara aussitôt un vol au vent pour une personne. D'où la dénomination de Bouchée à la REINE.

J'ai préparé cette recette avec une poule de 1,5 kg, 2 carottes, un oignon, une gousse d'ail, un bouquet garni, 300 gr de champignons de Paris, sel, poivre et 4 clous de girofle. Pour la sauce : du beurre et de l'huile, de la farine, du lait, de la muscade,  un verre de vin blanc, de la crème fraîche et un jaune d'oeuf.

Cuire la poule dans le bouillon avec tous les ingrédients. La laisser refroidir, la dépiauter, puis désosser et couper les morceaux de viande en petits morceaux. Monter une sauce blanche comme une sauce suprême ou une béchamel (en utilisant  un tiers de lait et deux tiers de bouillon ainsi qu'un  verre de vin blanc). Rectifier l'assaisonnement. Ajouter le jaune d'oeuf délayé dans 10 cl de crème fraîche.

Chauffer les croûtes de pâte feuilletée au four, enlever le couvercle et les remplir avec la sauce. Accompagner de riz blanc ou de préférence de nouilles alsaciennes aux oeufs, parsemées de croûtons au beurre.

 

Bouch_e___la_Reine_1  Bouch_e___la_Reine_3  Bouch_e___la_Reine_2

 

Bouch_e___la_Reine_4

 

A l'origine, l'on mettait plutôt de la viande de veau ainsi que des abats de veau comme la langue ou le ris. En Alsace du Nord, elle est généralement préparée avec moitié poule, moitié veau.

A accompagner d'un vin blanc fruité, ici du Pinot Gris de Cleebourg, élevé dans les caves des Hospices de Strasbourg.

 

DSC_0215