Une recette typiquement alsacienne, mais qui rejoint la cuisine universelle.

En effet, cette petite boule de pâte levée se retrouve à peu près dans toutes les cuisines du monde, évidemment à quelques variantes près : juste gonflées à la vapeur, ou apprêtées comme l'est la Dampfnudel ou les Damfnudlè (c'est le pluriel). Même en Alsace il existe plusieurs variantes : sucrées ou salées, plus ou moins gonflées à la vapeur, rissolées, réchauffées avec eau ou lait etc...
C'est un Kluski na parze (Pologne) Knödel à la farine (RFA et Tchéquie), le même principe que la Mique du Périgord (gonflé dans un pot au feu de petit salé) elle existe même chez les chinois et leur cha siu pao !

En Alsace elle est dégustée sucrée ou salée, suivant les régions. En Outre-Forêt elle est dégustée salée, lors d'un repas sans viande (en général le vendredi, religion oblige) avec une soupe de légumes puis une compote de pommes ou des fruits au sirop (quetsches, mirabelles ou poires)

P1040485 P1040488 

Ma recette de Dampfnudel :

500 gr de farine (farine moitié blanche/moitié bise possible)

un demi cube de levure de bière fraîche (ou un paquet lyophilisé)
6 gr de sel
1 œuf et un jaune d’œuf
1 dl de lait
50 gr de beurre ou de margarine
de l’eau tiède jusqu’à obtention d’une consistance de pâte à brioche

Faire gonfler la levure dans un peu de lait tiède et de sucre (2 gr)

Verser ce pâton dans un puits pratiqué dans la farine et laisser lever 10 mn
Ajouter le lait tiède, le sel, l’œuf et le beurre ou la margarine ramollis
Malaxer, éventuellement ajouter l’eau tiède
Laisser lever une heure, le tout recouvert d’un linge
Remalaxer la pâte, étaler la pâte sur 1,5 cm d’épaisseur sur une planche farinée et découper les Dampfnudle avec un verre préalablement trempé dans la farine.
Les mettre sur une planche farinée, les couvrir, attendre une demi heure.
Mettre de l’huile dans une grande poêle, poser les Dampfnudle dans l’huile chaude, les saler et ajouter rapidement un demi verre d’eau froide, couvrir et laisser cuire environ 10 minutes.
Dès que l’on entend un grésillement, découvrir, constater qu’elles ont légèrement brunies, les retourner afin de les dorer sur le dessus.
Consommer immédiatement avec la soupe, puis les fruits.
Elle peuvent se consommer froides avec de la confiture, du foie gras, du beurre.
Elles se réchauffent très bien : soit avec du lait ou de l’eau dans une poêle.

P1040495

E güeter !